L'exposition aux ondes sur le lieu de travail

Autrefois limité à l'industrie, le risque d'exposition aux ondes électromagnétiques concerne de nos jours toutes les entreprises.

L'utilisation toujours plus importante de systèmes de communication sans fil génère au sein des entreprises un véritable brouillard d'ondes électromagnétiques Hautes Fréquences qui expose les travailleurs à des risques sanitaires.

Les sources d'ondes électromagnétiques en entreprise sont nombreuses :

  • Dans le domaine des Hautes Fréquences : bornes WiFi, ordinateurs WiFi, périphériques WiFi, téléphones sans fil DECT, périphériques Bluetooth, téléphones mobiles, émetteurs portatifs, etc.
  • Dans le domaine des Basses Fréquences : transformateur de puissance, écrans d'ordinateurs, matériels informatiques, lampes de bureau, rallonges électriques, néons, armoires électriques, machines outils, banc de soudure, etc.

Le risque électromagnétique est pris très au sérieux non seulement par les instances officielles (INRS, OMS, Parlement Européen, Conseil de l'Europe) mais également par les compagnies d'assurance.


Les assureurs n'assurent plus les risques sanitaires des champs électromagnétiques

Depuis les années 2000 les compagnies de réassurance ont exclu de leurs polices d'assurances les risques sanitaires des champs électromagnétiques au même titre que l'amiante, le plomb et les produits nucléaires.

Chef d'entreprise ne prenez pas de risque inutile, assurez-vous que vos salariés ne sont pas trop exposés aux ondes, faites réaliser un audit électromagnétique.


Nouvelle directive d'exposition des travailleurs aux ondes électromagnétiques : 2013/35/CE

La nouvelle directive Européenne 2013/35/CE votée le 26/06/2013 fixe les prescriptions minimales en matière de protection des travailleurs contre les risques pour leur santé et leur sécurité résultant ou susceptibles de résulter d’une exposition à des champs électromagnétiques au travail.

Toutes les entreprises sont concernées par son application.

Tout chef d'entreprise doit contrôler l'exposition de ses salariés aux champs électromagnétiques et s'assurer que les niveaux ne dépassent pas les normes.

Notre audit électromagnétique inclus le recensement des appareils susceptibles d'émettre des ondes électromagnétiques, la mesure des niveaux de champs des postes de travail et des niveaux ambiants, la comparaison des valeurs relevées aux normes ainsi que les conseils pour réduire l'exposition aux ondes électromagnétiques de vos salariés.

Pour obtenir plus d'informations sur nos prestations, merci de bien vouloir consultez notre page consacrée à l'audit électromagnétique.


L'OMS a classé les champs électromagnétiques comme cancérogène possible pour l'homme (catégorie 2B)

En juin 2001 le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l'OMS a classé les champs magnétiques ELF (Très Basses Fréquences) comme cancérogène possible pour l'homme (catégorie 2B), en raison du risque accru de leucémie chez l'enfant à partir de 0,4 μT.

En mai 2011 le CIRC a classé les champs électromagnétiques radiofréquences comme cancérogène possible pour l'homme (catégorie 2B), sur la base d'un risque accru de gliome (cancer malin du cerveau) associé à l'utilisation du téléphone portable.

Le risque sanitaire n'est pas le seul risque à prendre en compte, l'utilisation de réseaux sans fil au sein des entreprises fragilise celles-ci sur le plan de la sécurité des données (piratage, vol de données, espionnage concurrentiel, destruction de données...).

Pour obtenir plus d'informations, merci de bien vouloir consultez notre page consacrée au risque électromagnétique.