L'actualité des ondes

Une loi pour encadrer l'exposition aux ondes : cette nouvelle loi interdit le WiFi dans les crèches et les garderies et institue une démarche de précaution face aux risques sanitaires potentiels des radiofréquences.

Source : www.lemonde.fr

Le nouveau rapport du groupe de travail BioInitiative 2012, fait la synthèse de plus de 1800 études scientifiques sur les risques des CEM sur la santé, fait état de risques toujours plus nombreux et préconise un seuil d'exposition de 0,1 V/m.

Source : www.bioinitiative.org

GSM : des eurodéputées appellent à la prévention face au risque "démontré" de tumeurs. Les eurodéputées Frédérique Ries (MR) et Michèle Rivasi (Verts français) ont appelé mercredi à "légiférer de toute urgence" face au risque "démontré" de tumeurs lié à l'utilisation excessive d'un téléphone portable.

Source : RTL.be, Belga

Le téléphone portable jugé coupable de cancer par la justice Italienne.

Source : Europe1.fr, Gaétan Supertino

L'association Asef regroupant près de 2500 médecins demande une loi sur l'implantation des antennes-relais.

Source : 20 minutes

La dépréciation de biens immobiliers exposés aux ondes pourrait atteindre 30% !                         

Source : Communiqué de presse, Mme la députée Isabelle ATTARD

Le Wi-Fi nuirait aux spermatozoïdes selon une étude publiée par la revue américaine "fertility and sterility"; les chercheurs ont pu observer une diminution significative de la mobilité des spermatozoïdes exposés au Wi-Fi ainsi qu'une augmentation de la fragmentation de leur ADN.

Source : www.lesnumériques.com, Alexandra Bellamy

Une enquête de l'Asef pour évaluer l’impact des antennes relais sur la santé des riverains montre que l'exposition aux CEM des antennes relais serait responsable de l'augmentation du risque d'acouphènes, de troubles du sommeil et de problèmes de concentration.

Source : Asef

Dans sa déclaration nº 208 du 31 Mai 2011, l’OMS/IARC classifie les champs électromagnétiques des ondes radioélectriques « comme peut-être cancérigènes pour les humains (Groupe 2B), basé sur un risque accru de gliome, un type malin du cancer du cerveau, associé à l'utilisation du téléphone portable». Le Groupe 2B regroupe déjà le plomb, l’amiante et le VIH. L’OMS avait déjà classifié les champs magnétiques d’extrêmement basses fréquences dans cette même catégorie en 2001.

Source : CRIIREM

Le Conseil de l'Europe qui regroupe 47 pays vote la résolution 1815 dans laquelle il demande « de fixer un seuil de prévention pour les niveaux d’exposition à long terme aux micro-ondes en intérieur, conformément au principe de précaution, ne dépassant par 0,6 volt par mètre et de le ramener à moyen terme à 0,2 volt par mètre. »

Source : Résolution 1815, Conseil de l'Europe

Quand le portable est comparé à l'amiante. La Lloyd's l'une des plus grosses compagnies de réassurance mondiale, spécialiste des risques majeurs s'intéresse aux risques sanitaires à long terme des téléphones mobiles et affirme que la comparaison avec l'amiante est « évidente ». « S'il est prouvé que les champs électromagnétiques provoquent le cancer, les conséquences sanitaires ne devraient apparaître que plusieurs années après l'exposition ».

Source : Le Parisien

L'Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) recommande de réduire l'exposition aux ondes électromagnétiques.

Source : L'Expansion.com

Angleterre, Allemagne, Autriche... le wi-fi interdit dans les écoles. En Angleterre, des écoles ont été débranchées à la suite de plaintes de parents ; en Allemagne, les installations sont déconseillées dans les bibliothèques et les écoles, comme en Autriche, qui a retiré les bornes dans les écoles.

Source : Le Parisien

La Cour d'Appel de Bordeau condamne un opérateur de téléphonie mobile à verser 30490 € à des particuliers pour dépréciation de leur maison.

Source : Arrêt de la Cour d'Appel de Bordeau, N°04/01348

Pas d'assurance contre les antennes-relais. La « production de champs électriques ou électromagnétiques et/ou de radiations ou ondes électromagnétiques » ainsi que ses conséquences sont un risque que les assureurs refusent de couvrir.

Source : lepoint.fr, Sophie Coignard

Le rapport Tamino du Parlement Européen recommande un seuil d'exposition aux champs HF de 1 V/m.

Source : Rapport Tamino, JOC DOC FR\PR\362\362232